31 décembre 2014

Chaîne de gratitude

 

 

Je suis habituée, étant prof de littérature, de trouver sur mon bureau toutes sortes de cadeaux à la fin de l’année. Des petits gâteaux, de petits bouquets de fleurs, des boîtes de chocolat mais cette année j’ai reçu un cadeau unique dont je suis fière et  que je voudrais bien partager avec vous.

Une de mes élèves est venue me voir. Natalia est le type d’élève qui est exceptionnellement brillante et intelligente mais peu douée pour l’interaction sociale et les taches écolières. C’est une élève, on peut dire, problématique car, soyons sincères, nos systèmes éducatifs ne sont pas encore assez préparés pour les étudiants qui, étant extraordinairement intelligents, sont obligés à se soumettre à un système carré et rigide. Elle se sent hors place et nous, ses profs, nous sentons que nous n’avons pas été capables de « l’intégrer ». Très bonne lectrice, en littérature, je n’avais grande chose à lui apprendre. Bref, l’école ne représente pour elle un défi intellectuel.

Donc, elle est venue me voir en me disant : Je voudrais vous remercier Madame. Je fais un petit exercice de gratitude. Moi : comment ca ? Oui, je voudrais vous remercier parce que vous avez touché ma vie d’une certaine manière cette année. Vous m’avez appris à regarder la littérature d’une autre manière et je vous félicite parce que vous avez touché un peu la vie de mes copains aussi. Merci beaucoup Madame. Je choisis trois personnes auxquelles je voudrais remercier d’avoir touché ma vie.

Vous pouvez dire, ahh tous les profs reçoivent la gratitude de leurs étudiants, c’est vrai… mais l’important ici, c’est l’extraordinaire exercice non seulement de gratitude voir d’humilité qu’elle a fait. Elle n’a pas dit « je vous remercie des connaissances » « je vous remercie des auteurs qu’on a étudiés » Elle a été directe : vous avez touché ma vie.  

305348_10151220051159457_435415020_n

Il parait facile de faire un exercice de telle sorte, mais ce n’est pas le cas.

Ce petit monstre qui habite chez nous et que nous appelons « égo » nous l’empêche presque toutes les fois. Vous voulez être gentil avec quelqu’un et zap ! Monsieur égo vous attaque avec un tas des questions : tu es sûr ? Pourquoi vas-tu le faire ? Cette personne a été gentille avec toi aussi ? Tu perds ton temps ! ça ne vaut pas la peine !  En plus, il vous ment, il vous dit que vous, vous êtes la meilleure personne au monde, donc ce sont les autres les méchants, les ennemis à vaincre. Il ment. Il est tyrannique !

 

Petit exercice de gratitude

Mode d’emploi

1. Donnez de vacances à votre monstre personnel. Une semaine si possible, hélas ! il reviendra sûrement avant.

2. Pensez à deux ou trois personnes dont vous croyez, elles ont touché votre vie d’une certaine manière. Je ne parle pas ici des personnes qui vous ont rendu un petit service, je parle strictement de celles qui ont touché votre vie.

3. Prenez rendez-vous avec elles. Pas le téléphone, pas le courrier électronique non ! Prenez rendez-vous.

4. Remerciez-les d’avoir touché votre vie.

Et surtout, recommandez à ces personnes de continuer une chaîne de reconnaissance et de gratitude.

Et voilà, que quand on donne de l’amour aux personnes qui le méritent, le monde devient un meilleur monde pour nous tous.

Bienvenue 2015 !

 

Toutes les photos de ce billet appartiennent à Mariano Dominguez Minvielle

Partagez

Commentaires

Marius M. Fonkou
Répondre

Touché. Je vais faire cet exercice. Merci Rocio

Rocio Ávila
Répondre

D'accord! :)