Tu piges Oncle Sam? (I)

La Cérémonie des Oscars, au-delà du prix aux  meilleurs films de la cinématographie « mondiale », elle représente, pour les États Unis et d’autres pays, le rêve américain. Elle représente fidèlement la société américaine où l’on est ce que l’on possède, ce que l’on peut acheter. Elle représente toutes ces ethnies arrivées tout au long du XXe…

Le Mexique…mode d’emploi

Les Mexicains sont, en général, des gens très accueillants envers les étrangers. Ils connaissent l’importance de l’impact économique du tourisme dans le pays et ils sont habitués à aider et toujours leurs nouveaux « amigos » afin qu’ils se sentent à l’aise, mais…faites gaffe, leur gentillesse les oblige à « déguiser » un peu la réalité, je ne dis pas de mentir, je parle de rendre douce la vie pour nos invités étrangers.

Yohualichan, mon histoire d’amour.

    Le vent me murmure ton nom: Yohualichan, la maison de la nuit. Combien de lunes ont été les témoins de ta construction ? J’entends les esprits de cette forêt mystérieuse, égoïste,  qui viennent chanter dans tes couloirs les chansons des magiciens. Dis-moi les secrets de tes pierres ancestrales. Tu les as gardées intactes  pour nous…

Terre des rêves.

Le Mexique… terre des rêves. Jean Marie Gustave Le Clézio Ma ville, Cuernavaca dans la région de Morelos, est le rêve devenu réalité d’un sportif « extrême ». Vous voulez vivre une aventure extrême ? Commençons le jeu,  une activité plutôt  tranquille, vous pouvez jouer aux devinettes : demandez à quelqu’un son adresse et essayez d’y arriver dans un lapse…

Comme des feux de cheminée.

      Je crois qu’il profita, pour son évasion, d’une migration d’oiseaux sauvages. Au matin du départ il mit sa planète bien en ordre. Il ramona soigneusement ses volcans en activité. Il possédait deux volcans en activité. Et c’était bien commode pour faire chauffer le petit déjeuner du matin. Il possédait aussi un volcan…

Petite gourmandise

    A l’occasion de la chandeleur au Mexique, on ne mange pas de crêpes mais des tamales ! Le tamal est une spécialité mexicaine faite avec de la pâte au maïs, farci de viande à la sauce, au fromage, aux haricots  ou bien, sucré aux  fruits, tout  enveloppé dans une feuille de l’épi de la…

Ma langue est ma seule richesse

C’était un dimanche. Tu es parti un dimanche. Un coup de tristesse a envahi le pays. Comment ressentir de la tristesse pour la mort de quelqu’un qu’on ne connaît pas ?C’est possible, toi, tu habitais tout près de nous, tes lecteurs. Les batailles dans le désert, lecture obligée au collège nous a laissé, à chacun de nous, l’empreinte de ces histoires d’amour qu’on n’oubliera jamais, de cette complicité avec quelqu’un qui connaît notre histoire d’amour caché.
Orphelins est le mot exact pour décrire cette émotion du dimanche 26 janvier 2014.

Tu laisses de l’indigo sur mes doigts et une tempête dans mes cheveux

Quand je voyage, je ne suis pas la même, je change. Des nuages pleurant du mezcal sur des « espadines ». Ma terre, les pierres de mes grands-parents, des pierres vertes alignées en silence.Argile fondue en or et jade. Villages de pluie. Cosmogonie ancestrale. Des frises des écailles d’iguane enfermées dans la fève de cacao.

Vivre pour la patrie ou mourir pour la liberté.

Dans ce pays tout le monde rêve,  c’est bientôt l’heure de se réveiller. Sous commandant Marcos Contre la mort, nous exigeons la vie. Contre le silence, nous exigeons le mot et le respect. Contre l’oubli, la mémoire. Contre l’humiliation et le mépris, la dignité. Contre l’oppression, la rébellion. Contre l’esclavage, la liberté. Contre l’imposition de…

Chaîne de gratitude

    Je suis habituée, étant prof de littérature, de trouver sur mon bureau toutes sortes de cadeaux à la fin de l’année. Des petits gâteaux, de petits bouquets de fleurs, des boîtes de chocolat mais cette année j’ai reçu un cadeau unique dont je suis fière et  que je voudrais bien partager avec vous….